Vitrophanie

ORIGINE DE LA VITROPHANIE

Du grec « Phanos » (lumineux, brillant) l’origine de ce terme est l’imitation des vitraux. On parle alors de vitrauphanie. Généralement teinté dans la masse, le verre était aussi parfois peint.

UTILISATION DE LA VITROPHANIE

Aujourd’hui ce terme à plusieurs usages. D’un point de vue technique, dans l’imprimerie numérique ou sérigraphique, le mot vitrophanie est employée lorsque l’impression d’un vinyle adhésif transparent est réalisée du côté de la colle.
Cette technique permet de coller un adhésif ou un sticker à l’intérieur d’une vitrine ou d’une cloison vitrée, tout en étant visible de l’extérieur. Si vous êtes né avant les années 80, vous avez probablement déjà collé une vignette sur le pare-brise de votre véhicule ! Et bien ces vignettes sont des stickers vitrophanie. Dans l’agro-alimentaire ou dans la cosmétique, comme les bouteilles de shampoing par exemple, l’usage des étiquettes en vitrophanie est très courante. Ces étiquettes ou stickers sont réalisées généralement en impression continue, une technique d’impression pour les grands tirages (> à 10.000ex.)

Dans l’usage courant, on désigne par vitrophanie, l’utilisation d’un adhésif ou autocollant à poser sur une vitrine. Le terme est alors parfois un peu dérivé de son origine puisqu’il regroupe également les adhésifs posés sur la face avant de la vitrine comme le microperforé. Mais il convient de parler d’adhésif collé sur la face intérieure de la vitrine lorsqu’on parle de vitrophanie.

Ce type d’autocollant est très utilisé pour la décoration des vitrines à Noël. En effet, l’imprimé mis sous verre, donne à la baie vitrée un côté élégant et soigné.

BLANC DE SOUTIEN

Pour réaliser une vitrophanie, on utilise un adhésif transparent. Celui-ci permettant de voir à travers (on parle de support traversant), on applique généralement un blanc de soutien pour relever le contraste de l’impression.
Dans le cas contraire, la teinte étant imprimée sur un support transparent, le rendu donnera l’effet translucide d’un vitrail (verre coloré) ou d’un sirop qu’on verserait dans de l’eau.

Pour garder les couleurs d’origine du fichier graphique (photo, logo…) sur votre autocollant on pose un blanc de soutien au verso du sticker. Ce blanc de soutien peut être total ou sélectif.

Néanmoins, ce blanc de soutien opacifie l’adhésif et ne permet plus de laisser passer la lumière. Il faut donc faire un choix entre adhésif traversant ou opaque. Un bon compromis est alors de faire un blanc de soutien sélectif, c’est à dire de rendre les parties imprimées opaques et les parties vides transparentes. Ce procédé est plus couteux mais aussi plus élégant.

256 Rue des Erables

69009 Lyon

0 810 870 890

N° vert (non-surtaxé)

Toute la semaine

9h à 12h30 | 14h à 17h30